La religion à l’école

 

Troisième axe : L’enseignement des faits religieux

Présence ou absence du(des) fait(s) religieux à l’école … Il faut remonter à la décennie 1980-1990 pour voir exprimée cette préoccupation dans tous les milieux, religieux ou non.

Les débats ont été nombreux… au sein de la Ligue de l’Enseignement, dans le cadre du colloque de Besançon avec le recteur Joutard et dans celui du rapport de Régis Debray, avec la fondation de l’Association Religions-Laïcité-Citoyenneté (ARELC). Ils ont débouché sur plusieurs initiatives, visibles dans les programmes scolaires, visibles aussi dans la création de l’Institut Européen en Sciences des Religions (IESR) rattaché à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).

Mais les évolutions sont oscillantes, faisant avancer ou régresser ce problème qui, de toute façon, reste un problème difficile. Il exige par conséquent, au-delà des incertitudes de l’instant, une réflexion soutenue, attentive à l’influence des facteurs extérieurs sans être soumise à eux et, avant tout, respectueuse de toutes les sensibilités.

Liste des articles sur ce thème