La Terreur et la guerre civile discréditèrent durablement le régime républicain. Les élites libérales se rallièrent à l'empire napoléonien puis à la restauration des Bourbons. La monarchie semblait désormais garante de la paix publique. Pourtant, le pays connut une instabilité institutionnelle de plusieurs décennies. Les républicains l’interprétèrent comme le signe d’une aspiration populaire à un régime […]

 

Conférence de Claude GIBOIN, philosophe, professeur honoraire à Nouméa (Nouvelle Calédonie) Présentation par Gilbert GUITTARD, Président de l'Institut Jacques Cartier Nation et mondialisation : que vaut aujourd'hui l'idée de nation ? La démocratie moderne s’est d’abord affirmée dans l’idée même de nation. Aujourd’hui pourtant, c’est au nom des valeurs démocratiques que  la nation se retrouve […]

 

par Jérôme GREVY les emblèmes et symboles républicains de 1792 à 1920. Présentation Jean-Henri CALMON "Mettant en application la pensée de Rousseau, qui préconisait la création d’une « religion civile » pour fortifier le lien civique, les républicains français, lorsqu’ils ont été au pouvoir, ont mis en place une grammaire symbolique faite d’allégories, d’objets, de lieux, de […]

 

« Scrutin uninominal majoritaire à un tour, scrutin uninominal majoritaire à deux tours, représentation proportionnelle, scrutin mixte », les différents modes de scrutin ont une influence déterminante sur le paysage politique et sur le fonctionnement des institutions. L’exposé sera principalement illustré par les modes de scrutin législatifs en France (IIIe, IVe et Ve Républiques), mais […]