Après la conquête espagnole, les principaux ordres religieux ont joué un rôle très important dans la découverte de l’Amérique intérieure. Créée après les autres, la congrégation des Jésuites dut évangéliser des régions plus éloignées et plus difficiles d’accès, comme l’Amazonie.

Leur présence active a fortement marqué les populations locales dont les descendants ont, encore aujourd’hui, l’amour de la musique qu’ils leur ont transmis.

Les Jésuites ont publié de nombreuses lettres et, après leur expulsion de tous les territoires espagnols en 1767, des livres qui ont beaucoup circulé… sauf pour ceux rédigés en latin. C’est le cas de celui du père François-Xavier Eder. Ce Hongrois germanophone a passé quinze ans de sa vie (1753-1768) parmi les Indiens Moxos du Nord de l’actuelle Bolivie, dans une zone qui est comme l’entrée de la forêt amazonienne. Sa description de la région (faune, flore, climat) et de ses habitants est passionnante, aussi sommes-nous heureux de le présenter à l’Institut Jacques-Cartier.