France, fille de l’écrivain poitevin Jean-Richard Bloch, s’engagea tôt dans le combat (réseau Losserand, XIVe arrondissement), notamment comme chimiste chargée de la fabrication d’explosifs. Arrêtée à Paris en mai 1942, elle fut condamnée à mort et guillotinée par les Nazis à Hambourg le 12 février 1943. Trente de vie seulement, mais une existence passionnée et courageuse…

         Le 6 novembre prochain, Alain Quella-Villéger recevra au Sénat le Prix littéraire de la Résistance 2019 pour sa biographie de France Bloch-Sérazin. Une femme en résistance, paru en mars aux éditions Des Femmes/Antoinette Fouque.