Eugène Labiche et Jacques Offenbach ont été,au théâtre, chacun dans son domaine,  les meilleurs « amuseurs » de la monarchie de juillet et  du second empire.

Pour autant, aucune connivence ,aucune complicité entre eux, qui se sont à peine rencontrés…et n’ont jamais collaboré

Une présentation parallèle des deux hommes, de leurs trouvailles, de leurs « ficelles »

L’occasion aussi d’approcher les mœurs et les habitudes quotidiennes de la bourgeoisie et de l’aristocratie urbaines du XIX iéme siècle