Jean Hiernard, professeur honoraire d’Histoire ancienne à l’Université de Poitiers, et Jacques Pasquier, journaliste honoraire, publient chez Geste éditions un beau livre consacré à l’Histoire de Poitiers*. L’ouvrage s’adresse au grand public désireux de bien connaître le passé de la ville. Soucieux de rigueur dans leur évocation historique, les deux auteurs passionnés par leur sujet parcourent les siècles sans omettre la complexité qui préside souvent à l’aventure humaine.

Les chapitres s’enchaînent, liés par le mouvement chronologique. Aux grandes périodes (entre autres : l’Antiquité et le haut Moyen Age, l’époque des comtes de Poitou-ducs d’Aquitaine, la guerre de Cent Ans et le mécénat de Jean de Berry…) succèdent les siècles qui, à partir du XVIe, occupent chacun un chapitre entier. Le récit linéaire est ponctué par de nombreux encadrés qui éclairent un personnage, un événement, une analyse, une anecdote marquante (tels ce poème de Guillaume IX dit le Troubadour, l’interrogatoire de Jeanne d’Arc en 1429, les zouaves pontificaux au XIXe, le démantèlement du réseau Renard pendant la Deuxième Guerre mondiale)…

Le livre est abondamment illustré par des plans, des portraits, des reproductions d’œuvres et de documents d’époque, des photos anciennes et contemporaines de monuments et de sites… L’iconographie provient notamment de la Médiathèque et des Musées de la Ville de Poitiers, des Archives départementales de la Vienne. Quatre cartes originales (conçues par Jean Hiernard) présentent l’état de Poitiers durant l’Antiquité puis le Moyen Age, les édifices religieux (des temps antiques au XIXe) et le désenclavement de la cité (XVIIIe-XXe siècles). Un soin particulier a été apporté aux légendes qui se veulent précises et informatives.

Jean Hiernard et Jacques Pasquier montrent bien comment le riche passé de Poitiers est un condensé d’Histoire de France à laquelle les Poitevins ont contribué à plusieurs reprises au fil des siècles. Voici comment l’ancienne capitale gauloise des Pictons, édifiée sur un plateau rocheux à la confluence de deux rivières – le Clain et la Boivre –, est devenue une florissante cité gallo-romaine (Limonum), haut lieu de l’Aquitaine du IIe siècle, puis la capitale des ducs d’Aquitaine et un écrin pour l’art roman au Moyen Age, avant d’être un enjeu des guerres (de Cent Ans, de Religion) et la cité emblématique de la Contre-Réforme catholique. L’ex-capitale du Poitou-Charentes au XXe siècle est aujourd’hui un pôle incontournable de la grande région Nouvelle-Aquitaine.

*Histoire de Poitiers, Geste éditions, 246 p, 29,90 €.

Jean  Hiernard et Jacques Pasquier